Un sondage canadien révèle que 55 % des organisations continuent à utiliser le papier pour la majorité de leurs processus commerciaux

Matt McClintock 30 mars 2016 BPM

papier

Selon un récent sondage réalisé par Xerox Canada, 55 % des organisations utilisent encore le papier pour la majorité de leurs processus d'affaires. L'étude a été réalisée auprès de 600 décideurs informatiques et a révélé qu'environ un tiers des organisations interrogées ont également indiqué qu'elles communiquaient toujours avec les clients finaux principalement sur papier, plutôt que par courrier électronique ou par d'autres canaux automatisés.
Il y a quelque chose d'étrange à ce que nous vivions dans un monde avec des drones, des voitures qui roulent en autonomie et....oui, des formulaires et des processus papier ? Quelque chose ne va pas dans ce tableau. Comment se peut-il qu'il soit si difficile pour les organisations de se débarrasser de leurs processus papier ? La plupart des organisations ne voient pas de problème avec le papier ? S'il s'agissait d'une enquête sur les petites entreprises au Guatemala, je comprendrais alors pourquoi il y a encore tant de processus qui impliquent du papier. Cependant, cette enquête s'est concentrée sur les grandes organisations des grandes économies. Ces chiffres sont donc certainement un peu surprenants.
Apparemment, les organisations interrogées voient un problème dans le fait qu'elles continuent à utiliser des processus commerciaux sur papier. Selon le rapport, la principale préoccupation concernant les processus qui fonctionnent encore sur papier concerne la sécurité et le coût. 42% des organisations ont déclaré vouloir se débarrasser des processus papier pour des raisons de sécurité et de coût.

Comme le dit le proverbe, on ne peut pas régler un problème tant qu'on ne l'admet pas. En ce sens, la bonne nouvelle est que ces organisations semblent reconnaître qu'elles ont un problème qui mérite d'être réglé. En fait, l'histoire s'améliore un peu. 45 % de toutes les entreprises canadiennes vont automatiser leurs processus papier dans les deux prochaines années. En d'autres termes, de nombreuses entreprises vont être poussées dans un très court laps de temps à se passer de papier au cours des deux prochaines années. Cela semble certainement indiquer que les organisations se rendent compte qu'il y a un problème et qu'elles pensent qu'il vaut la peine de le résoudre à relativement court terme.

"L'enquête a montré que les entreprises canadiennes sont généralement en avance sur leurs homologues mondiales en matière de numérisation dans les domaines de la facturation, des contrats, de l'engagement des clients, de l'intégration des RH, du développement de nouveaux produits et des processus verticaux et opérationnels. 44 % des répondants canadiens ont déclaré qu'ils auront tous les sept numérisés dans deux ans - le taux le plus élevé de tous les pays étudiés".

En outre, selon l'article, "en ce qui concerne l'automatisation des processus, près des trois quarts des personnes interrogées ont déclaré avoir déjà identifié des domaines à automatiser. Plus précisément, ils citent la comptabilité (38 %), les notes de frais (37 %), les comptes fournisseurs (36 %) et le service clientèle (35 %) comme les fonctions les plus susceptibles d'être entièrement automatisées au sein de l'entreprise".
Une autre statistique intéressante du rapport montre que 40 % des organisations n'ont encore mis en œuvre aucun type de solution pour la main-d'œuvre mobile.
En résumé, il semble qu'il existe de bonnes opportunités au Canada pour mettre en œuvre la réingénierie des processus et les logiciels de gestion des processus d'entreprise afin d'améliorer les résultats des entreprises. Nous devons nous rappeler que pour qu'une solution comme le BPM soit couronnée de succès, il faut qu'il y ait un besoin, mais aussi un niveau de sophistication chez le client pour qu'un résultat positif soit possible.

Demander une démo

    Consentement à la politique de confidentialité En cochant cette case, vous consentez à Déclaration de confidentialité du fabricant de processus.
    Mise à jour sur la protection de la vie privée
    Nous utilisons des cookies pour rendre les interactions avec notre site web et nos services faciles et significatives. Les cookies nous aident à mieux comprendre comment notre site web est utilisé et à adapter la publicité en conséquence.

    Accepter